Love Is Everything – Alice Léandri-Plantagenest

1
Bilan Maker Faire Paris 2015 - Love is Everything

Alice Léandri-Plantagenest réalise des objets en matériaux recyclés et donne ainsi une deuxième vie aux meubles et bibelots abîmés, cassés, abandonnés.

Le rendu est très sympathique et j’ai découvert ce projet avec beaucoup de plaisir lors de la Maker Faire Paris 2015. Si vous souhaitez qu’elle vous confectionne un robot à votre image, n’hésitez pas à la contacter.

Présentation

Le projet d’Alice est un projet artistique autour du principe de l’upcycling, il consiste en la création de robots statiques lumineux qu’elle réalise à partir de matériaux abandonnés dans les rues, ou qu’on lui donne. Cela nécessite aussi beaucoup de travail de démontage, nettoyage pour «raviver», pour démonter, nettoyer et classer les pièces que je veux utiliser.
Ma matière de prédilection est le métal, mais si je trouve de «belles pièces» en plastique je les garde, je récupère également tout ce qui est visserie.

« Il y a toujours au départ l’idée d’une forme «robotoïde», mais je ne «préconçois» pas le robot. Je pars d’une pièce qui m’inspire pour un corps ou une tête, puis je sélectionne ce qui va donner forme à mon robot : le corps ou la tête, ensuite viennent ses bras et parfois des pieds. Il faut décider de quelle partie proviendra la lumière : la tête, le corps ou les deux.
En fonction de cela, le choix des pièces sera différent : découpe, peinture éventuelle, ponçage, perçage, collage, vissage, soudure etc …Le montage doit tenir compte de l’intégration du système de lumière. « J’utilise des clusters de 4 LEDs qui fonctionnent grâce à des boîtiers d’alimentation achetés sur des brocantes. Lorsque l’ensemble est réalisé, j’ajoute des petites pièces pour la décoration du robot. » – Alice

De temps en temps, Alice réalise des robots-portraits, soit pour faire des cadeaux soit sur commande, c’est une idée qui plaît bien : « Avoir un petit robot qui nous ressemble, que nous faisons réaliser pour nous ou pour offrir. Dans ce cas je synthétise des caractéristiques de la personne à laquelle il est destiné »

Love Is Everything - Kosh M8013_ face_éteint_2

Racontez-nous un peu votre histoire (parcours, métier, hobbys, ville).

J’ai plus de 50 ans et j’ai eu des expériences professionnelles variées. Lorsque j’ai quitté toute activité traditionnelle pour partir vivre en Grèce, j’ai eu tout loisir de me mettre au bricolage intensif. J’ai fait du relooking de meuble, des créations d’objets en bois etc … J’ai longtemps observé, étant enfant, mon grand-père dans son atelier : il passait beaucoup de temps à bricoler, réparer, fabriquer, je pense que j’ai beaucoup appris à le regarder faire avec envie.

Love Is Everything - Atelier et robot 9107

Depuis combien de temps travaillez-vous sur votre projet ?

J’ai découvert très jeune, grâce à ma mère, de nombreux auteurs de science-fiction, dont, bien sûr, Isaac Asimov. Les robots m’ont passionnée, fascinée. J’ai créé mon premier petit robot (10 cm de haut) en 2011 pour l’offrir à la personne qui partage ma vie. Ensuite les autres robots se sont imposés et j’en ai actuellement fabriqué une quarantaine. Les premiers robots étaient de petite taille et ne comportaient pas de lumière, cela est venu ensuite, comme une évidence, pour leur donner une utilité, une vie.

Love Is Everything - Aside 328 Côté allumé

D’après-vous, comment va évoluer le mouvement Maker en France

J’ai découvert le mouvement Maker l’année dernière lors de la première Maker Faire Paris à laquelle j’ai participé, j’ai immédiatement eu un coup de foudre pour tous ces autres Makers qui réalisent des projets aussi variés et parfois fous.

Ce mouvement est principalement envisagé dans les domaines des nouvelles technologies pour un progrès positif, mais la dimension artistique autour de l’Upcycling y a également largement sa place.

Ce mouvement va, comme partout dans le monde, donner envie de se lancer à ceux qui n’osent pas.
Le partage des connaissances et outils variés en FabLabs, mais aussi les tutoriels en ligne sur Maker Space ou Shamana par exemple, le développement de l’open source (Arduino, InMoov…) la démocratisation des imprimantes 3D vont permettre à un plus grand nombre de personnes de devenir Maker, quel que soit leur âge, leur métier, leurs passions.

Lors de la Maker Faire Paris de cette année, j’ai rencontré trois visiteurs qui tout en discutant de mes robots m’ont montré des photos de leurs créations, jusqu’à présent ils ne se considéraient pas comme Maker, mais ils ont réalisé là, que oui, l’année prochaine ils pourraient faire partie de la communauté présente, non plus en tant que visiteurs, mais participants … Il fallait juste les pousser un peu, leur expliquer que l’inscription est gratuite, que tout le monde est bienvenu, et que nous sommes tous des Makers.

Love Is Everything - Katak 1ère

Suivre ce projet sur les réseaux sociaux

Partager

A propos de l'auteur

Passionné de nouvelles technologies et détenteur d'un Master en ingénierie logiciel, je blog sur tout ce qui touche à la culture #Maker, des #FabLabs aux #kits de prototypage. Mais également sur tous les produits et outils dédiés à la démocratisation du #DIY technologique.

Un commentaire

Laisser un avis