[Interview] Marion Taslé – Bleu de Sienne

1
Bleu de SIenne - cabinet-de-curiosites-marion-tasle-tutti-frutti-lanterne-magique.jpg copie

Retrouvez l’interview de Marion Taslé, créatrice de Bleu de Sienne. Lors de la Maker Faire Paris 2015, nous avons eu l’occasion de découvrir son exposition nommée 3D#Paper.

Présentation

Lors de la Maker Faire Paris 2015, l’artiste a fait découvrir au public son exposition nommée 3D#Paper. Nous avons ainsi pu découvrir des paper toys et bijoux en origami réalisés par l’artiste.

Retrouvez une présentation de son travail sur notre blog.

Racontez-moi un peux votre histoire

J’ai un diplôme d’Art Appliqué en graphisme et illustration. Dès mon stage de fin d’étude en 2001, j’ai intégré la rédaction du magazine Marie Claire Idées. Près de 14 ans plus tard, je travaille toujours pour ce magazine en tant que responsable éditoriale du site web, rédactrice de portraits de créateurs et créatrice d’objets uniques. Toutes les facettes de ce travail ont pour but de faire rêver et surtout d’apporter la joie aux personnes de pouvoir dire « c’est moi qui l’ai fait », soit en les guidant pour les plus débutantes en DIY, soit en inspirant les plus créatives… Il y a trois ans, j’ai décidé de passer à temps partiel chez Marie Claire Idées et de me mettre à mon compte sur mon temps restant. C’est ainsi qu’est né Bleu de Sienne, un espace de liberté créative qui m’ouvre des horizons complémentaires comme l’illustration, l’édition, le graphisme…

Mes hobbies tournent autour de mon métier qui est aussi ma passion : les expos, les ventes de créateurs, les ateliers DIY, l’art floral, la photo… mais aussi la navigation, la nature et les voyages…. Rien de bien original !

Je travaille et vis à Issy-les-Moulineaux. Le groupe Marie Claire est basé dans cette ville et pour Bleu de Sienne, j’ai un salon qui fait office d’atelier !

Comment vous est venue cette idée?

Le papier s’est petit à petit imposé à moi comme matière de prédilection car c’est à la fois une matière noble, à faible coût et aux propriétés surprenantes. Je peux facilement y imprimer mes illustrations et transformer une simple feuille de papier en couverture de carnet poétique par exemple (que tout le monde peut télécharger gratuitement sur le web). Cela permet des DIY faciles à télécharger sur le site de Marie Claire Idées.

Petit à petit j’ai voulu sortir de la papeterie pour arriver aux objets et je me suis donc dirigée naturellement vers la conception de paper toys. Associer la conception d’un plan et une illustration permet de créer à l’infini tous les objets qu’on souhaite ! On peut penser qu’on est vite limité par des formes géométriques, mais les limites sont toutes possibles à repousser avec un peu d’astuce et de patience. Le papier me surprend toujours un peu plus : lorsque je conçois un paper toy, le papier me guide parfois tout autant que mon imagination.

Mon book orienté papier nourrit aussi ces projets et l’on m’a récemment demandé de créer des bijoux en origami. J’ai beaucoup aimé le défi de réaliser des pliages en petit format, à la fois issus d’une tradition ancestrale et suffisamment contemporains pour être portés en bijoux.

J’ai donc conçu l’expo 3D#Paper spécialement pour la Maker Faire, afin de montrer qu’avec une simple feuille de papier et un peu d’imagination, on peut créer des objets en volume, soit avec les pliages origami, soit avec la structure de paper toys. Au-delà de l’exposition d’objets réalisés, je montrais aussi la conception de ces créations et proposais aux enfants et aux adultes de réaliser une médaille « I am a maker » en paper toy et/ou en origami pour se familiariser aux deux techniques.

Depuis combien de temps travaillez-vous sur votre projet ?

En 2011, j’ai commencé à créer des décorations de Noël en papier pour le magazine Marie Claire Idées. Ces dernières sont téléchargeables sur le site.

En 2012, la maison d’Editions Tutti Frutti a repéré mon travail et m’a proposé deux projets : un livre sur des décorations de Noël en paper toy à découper et un projet sur tout un Cabinet de Curiosité en papier. Nous avions en commun cette passion pour les Cabinets de Curiosités, ancêtres des muséums d’histoire naturelle, ils sont aussi un formidable vecteur d’imagination ! J’ai donc travaillé prêt d’un an et demi sur ce projet pour créer une trentaine d’objets sous forme de planches illustrées à découper, plier et coller. Cabinet de Curiosités a été édité en novembre 2014. En parallèle, depuis trois ans, je sors chaque année un « nouveau millésime » de Noël en papier avec près de trente décorations de Noël à découper, différentes chaque année afin que vous puissiez compléter votre sapin au fur et à mesure !

Fin 2014, les Editons Marie Claire m’ont demandé de travailler sur des bijoux réalisés en papier grâce à la technique de l’origami. Le livre « je crée mes bijoux en origami » vient de paraître avec trente créations dont les pliages et le montage en bijou sont expliqués pas à pas en illustration.

http://www.boutiquemarieclaire.com/je-cree-mes-bijoux-en-origami.html

Avez-vous travaillé avec des FabLabs pour réaliser vos prototypes ?

Je n’ai pas encore eu l’occasion de travailler avec un FabLab pour le projet 3D#Paper, cependant, ma prochaine aventure créative est d’apprendre la modélisation et l’impression 3D. Ce afin de pouvoir proposer mes créations sous deux formes : la planche de découpe classique en 2D, et un flash code sur cette planche renvoyant vers le fichier d’impression 3D de ce même objet. Ainsi chacun pourra choisir entre réaliser un paper toy en pliage de papier ou imprimer l’objet en 3D et le décorer selon son choix.

J’attends beaucoup de l’impression 3D pour faire évoluer ma façon de concevoir et d’imaginer les objets. Actuellement je pense en 2D pour arriver à la 3D, aujourd’hui des logiciels permettent aussi l’inverse et transforment un fichier 3D en plan de découpe à plat ! Savoir jongler avec les deux ouvrent de nouvelles portes à l’inventivité !

D’après-vous, comment va évoluer le mouvement maker en France ?

Ces deux jours sur la Maker faire Paris ont vraiment été riches en rencontres, tant avec les exposants qu’avec le public ! Je retiens une formidable entre-aide entre les makers avec cette philosophie que chaque problème est un défi à relever et non un frein, une soif de partage et d’apprentissage. Je n’utilise pas de technologie innovante dans mon travail et nous étions plusieurs exposants cette année dans ce cas, pour autant je n’ai senti aucune barrière tant de la part des makers que du public entre le DIY plus traditionnel et les sciences innovantes. L’outil que nous utilisons tous avant tout c’est notre Imagination ! Et les ponts entre tous nos savoir-faire sont infinis.

Acheter les livres de Marion Taslé

Partager

A propos de l'auteur

Passionné de nouvelles technologies et détenteur d'un Master en ingénierie logiciel, je blog sur tout ce qui touche à la culture #Maker, des #FabLabs aux #kits de prototypage. Mais également sur tous les produits et outils dédiés à la démocratisation du #DIY technologique.

Un commentaire

  1. Pingback: Bleu de Sienne - Marion Taslé - Culture Maker

Laisser un avis