FabLab ChateauThierry

Véritable « laboratoire de fabrication », ce « Fab Lab » dispose à présent de nombreux outils numériques et machines (imprimante 3D, tour, découpe laser…) permettant la conception d’objets dans un cadre associatif et collaboratif.

Pouvez-vous vous présenter?

Antoine Selosse, ingénieur en mécanique depuis 15 ans, directeur d’usine près de Château-Thierry, j’aime la technologie de fabrication, l’histoire, la construction navale et les jeux de plateaux.

 

Comment avez-vous découvert le mouvement des FabLabs ?

Lors d’une discussion autour d’une table ronde sur l’emploi des jeunes, la Sous-préfète de l’époque m’avait parlé du mouvement des fab labs. J’ai été séduit et j’ai commencé à me renseigner.

D'où vous est venue l'idée de créer ce Fab Lab ?

Beaucoup de jeunes méconnaissent la technologie et sont rebutés par l’approche parfois très théorique que l’on fait à l’école. J’ai vu dans le fab lab une opportunité de rapprocher les jeunes de la technologie via des activités et des projets concrets et ludiques.

Quels services offrent votre Fab Lab ?

Des formations aux machines, de la fabrication sur réservation, la privatisation pour projets ‘fermés’ et des projets collaboratifs pour l’apprentissage des bases.

A qui s'adresse votre FabLab?

Aux étudiants, aux entreprises et à tous ceux qui veulent fabriquer, réparer, modifier des objets.

Fab Lab Chateaux thierry Image présentation

Comment est organisé le FabLab ?

Le fab lab Chateau-Thierry est une association loi 1901. Nous avons un manager permanent qui assure son ouverture tous les après-midi de mardi au samedi. Une session Open Lab ouverte à tous et durant laquelle la fabrication est gratuite à lieu tous les vendredi soirs. Une participation est demandée en dehors de ce créneau pour utiliser les machines ; de 4€ l’heure d’impression FDM à 60€ l’heure de découpe/gravure laser.

Pouvez-vous nous présenter des projets en cours de réalisations?

Nous travaillons sur un robot ‘tortue’ et un robot ‘lièvre’ (Château-Thierry est la ville natale de Jean de la Fontaine) destiné à l’apprentissage des bases de la robotique aux plus jeunes. Nous allons démarrer prochainement un chantier « fabrique ton imprimante 3D » et un broyeur-extrudeur pour récupérer les déchets d’impression 3D et refaire du filament.

Quelle personnalité vous inspire le plus dans votre activité ?

Taiichi Ohno, un patron de Toyota : il incarne l’ingénieur au sens strict. Il me rappelle que l’ingéniosité est une grande qualité. Il faut être curieux et ne pas avoir peur des échecs : essayer, essayer et essayer encore jusqu’à bien comprendre les problèmes qui surgissent pour trouver la bonne solution.

« Ne laisse pas aux autres le travail que tu ne maitrises pas ; fait faire ce que tu connais parfaitement. »

Que diriez-vous de l'avenir des fablabs dans 30 ans ?

Bonne question ! Je n’ai pas de boule de cristal, je peux juste souhaiter que ce ne soit pas un effet de mode et que les lois ne limitent pas l’accès aux moyens de fabrication (pour un tas de bonnes ou mauvaises raisons). J’ai toujours rêvé d’avoir une fraiseuse à porter de main, et le fab lab a rendu ce rêve réalité.

Comment envisagez-vous de vous développer ?

Nous sommes déjà un peu à l’étroit (55m2), nous visons plus grand pour installer des grandes machines (rooter CNC, torche plasma CNC, et pourquoi pas un marteau pilon) ; former des managers supplémentaires et développer des activités avec les écoles primaires, les collèges et lycées du territoire.

Quels conseils donneriez-vous aux Makers en devenirs pour bien débuter ?

Allez dans le fab lab le plus proche de chez vous, intégrez-vous à la communauté, ne restez pas seuls.

Un dernier mot ?

Dream it, Make it, Share it !

Partager

A propos de l'auteur

Passionné de nouvelles technologies et détenteur d'un Master en ingénierie logiciel, je blog sur tout ce qui touche à la culture #Maker, des #FabLabs aux #kits de prototypage. Mais également sur tous les produits et outils dédiés à la démocratisation du #DIY technologique.

Un commentaire

  1. Pingback: Votez pour élire les ambassadeurs Conrad 2015-2016 - Culture Maker

Laisser un avis