AV LAB

0

AV-lab est un Fab Lab présent à Strasbourg.

J’ai découvert ce projet avec beaucoup de plaisir lors du fablab festival de Toulouse où ils avaient mis en place un Fab Lab mobile.

Tout d’abord, nos lecteurs aimeraient savoir qui vous êtes, d’où venez vous, quel a été votre parcours ?

Chacun des membres fondateurs a un parcours éclectique, AV.lab est constitué d’une dizaine de jeunes professionnels diplômés de Strasbourg, Grenoble et Paris, soit de l’Université soit d’écoles d’architecture, de design et de stylisme.

av lab

Comment avez-vous découvert le mouvement des FabLabs ?

Lorsque nous avons développé le projet du FabLab, nous n’étions pas réellement au courant de ce mouvement, nous l’avons découvert au fur et à mesure de la construction de notre projet.

Nous nous sommes documentés sur internet, nous avons lu des ouvrages et rencontré des individus issus de ce mouvement.

Comment a germé l’idée de créer un Fab Lab ?

Le Projet initial était de ce construire un atelier propre aux besoins de nos pratiques respectives (design, vidéo mapping, installation artistique) il s’agissait de mutualiser un espace de travail et des moyens de production.. Nous nous sommes rapidement rendu compte que nous n’étions pas les seuls à avoir besoin de ce type de lieu et le format du Fab Lab s’est imposé comme une évidence.

Votre Fab Lab est original car il possède une extension mobile, comment avez-vous eu cette idée de mobilité ?

Le Fab Lab Mobile est une extension nomade de notre fablab strasbourgeois. Nous avons développé cette interface mobile afin de répondre à la problématique des publics qui ne se déplacent pas ou ne peuvent pas se déplacer à l’atelier.

En effet, afin de toucher des publics non avertis ou victimes de fracture numérique, il fallait trouver un moyen. Aussi, nous avons développé le fablab mobile qui permet de s’implanter dans l’espace urbain, péri-urbain ou rural, et offrir au plus grand nombre la possibilité de rencontrer le mouvement des makers. Le FabLab mobile est un véritable Fa­bLab miniature, doté d’une signalétique forte et identifiable. La richesse de cette extension réside dans sa mobilité, sa ra­pidité d’exécution et donc le caractère flexible de ses actions. La souplesse d’un tel dispositif permet une mise à disposi­tion d’une vaste boîte à outils adaptable selon les ateliers et les territoires.

Comment est organisé AV LAB : équipe, matériel, fonctionnement ?

AV.lab s’appuie sur l’équipe fondatrice du projet, nous sommes 11 membres fondateurs qui participent activement à l’organisation et l’animation du lieu. Nous avons 2 fabmanager à mi-temps qui assurent les permanences d’ouverture, l’accueil des adhérents et l’animation des ateliers et formations. Nous avons engagé une chargée d’administration a mi-temps qui prend en charge la partie administrative du fablab (facturation, comptabilité, suivi des mails..) et une chargée de projet à mi-temps qui s’occupe de la communication du site internet, des réseaux sociaux, des partenariats, des recherches de financement et des projets.

Le FabLab est équipé de deux fraiseuses CNC (2500X1500 et 1500×500), d’une découpe laser 60W( 600X300), de 3 imprimantes 3D, de Scanners 3D, d’une découpe vinyle, de fer à souder, d’une machine à coudre et de machines-outils traditionnelles (scie à chantourner, scie a onglet, combi-bois…).

Quels services offrent votre Fab Lab (coworking, éducation) ?

Tout au long de l’année, AV.lab propose une programmation autour de la fabrication numérique. Destinés à tous les publics. Ces formats permettent d’entrer de manière ludique et concrète dans le monde des makers. Cette programmation annuelle se traduit par des actions permanentes clairement identifiables car ponctuées :

tous les 1er vendredi du mois : des formations logiciel open source pour s’initier au dessin en application directe sur les machines-outils

tous les 2e vendredi du mois : les atelier FABRIK TON/ FABRIK TA où à travers un objet prétexte (lampe, tabouret…) on découvre un logiciel, une machine-outil et on repart avec sa création

tous les 3e vendredi du mois : un apéro lab, où les adhérents peuvent se rencontrer, échanger, s’aider ou présenter leur projet

et tous les 1er mercredi du mois : AV.lab For Kids, des ateliers parents/enfants autour de thématiques concoctées spécialement pour les enfants.

 

Cette récurrence permet aux adhérents de se repérer dans la programmation permanente et de venir en fonction de leur envie!

 

Le FabLab s’intègre également aux cafés Europa portée par Mons Capitale de la Culture 2015. Nous proposons une série d’atelier interconnecté autour de thématiques DIY (ikeahacking, fabrik ton solar panel…)

 

Bref, le FabLab AV.lab s’efforce de fabriquer des liens, des ponts vers des projets qui permettent de transmettre et de faire connaitre notre action et notre philosophie.

A qui s’adresse AV LAB ?

AV.lab est pour toutes et tous, sans distinction. De 7 à 77 ans comme le dit la chanson !

Comment est organisé AV LAB ? (société, asso, fonctionnement libre, tarif etc)

AV.lab est une association à but non lucratif, nous fonctionnons sous forme d’adhésion (50€ pour 12 mois consécutifs) nos adhérents accèdent ensuite aux machines en les réservant. Chaque machine à un coût horaire d’utilisation.

Le FabLab est autonome financièrement à 50%, le reste est financé par la collectivité territoriale (ville de Strasbourg, Communauté Urbaine de Strasbourg, Régions Alsace, et Fondation Privée)

Vous avez mis en place un projet innovant permettant l'initiation à l'électronique, pouvez vous nous parler de votre action dans l'éducation (que souhaitez-vous transmettre, quels sont les obstacles) ?

Nous avons également développé une série d’ateliers « FABRIK TON QUO­TIDIEN» soutenue par la fondation Orange.

L’objectif du projet FABRIK TON QUO­TIDIEN tend à endiguer ces inégalités en apportant des outils, des savoir-faire et une philosophie. En effet, dans un contexte de chômage record, les ur­gences éducatives et citoyennes sont réelles et les moyens nécessaires. Nous proposons donc de répondre à cette problématique en offrant la possibilité aux plus isolés d’avoir accès aux outils numériques et d’en comprendre les en­jeux. Le mouvement et la philosophie DIY (faire par soi-même) et LIY (apprendre par soi-même) portées par les FabLAbs sont des outils actifs favorisant l’insertion professionnelle, participant à l’atténua­tion de la fracture numérique. Il s’agit d’une réponse concrète et ludique permettant à la fois de sensibiliser, d’acquérir et de transmettre des compétences liées à la fabrication numérique. Il vise également à remotiver les jeunes par la création en les faisant évoluer dans une démarche collaborative et innovante où chacun devient acteur de sa propre existence. L’enjeu d’un tel projet se situe dans la ca­pacité à mobiliser un public volatile, sou­vent en décrochage scolaire ou perdu de vue par les institutions. Il est donc im­pératif de venir à la rencontre de ce pu­blic et de proposer une action flexible, en capacité d’adaptation permanente. Ce projet propose d’accompagner les jeunes à l’usage du numérique et des nouvelles technologies en les faisant entrer dans une nouvelle ère.

A votre avis le mouvement des Maker va t il se développer en France comme il a pu le faire aux États-Unis ?

Nous sommes pas certains en France de suivre la même voie que le réseau états-uniens. Par exemple pour ce qui est de la charte des fablabs, bien que traduite à la lettre sur celle provenant des Etats-Unis l’interprétation peut beaucoup diverger selon les lieux. Les fablabs sont déjà tellement hétéroclites dans notre pays alors les comparer d’un pays à l’autre..

Mais pour ce qui est du mouvement des Makers, il est vrai que notre société tend à emprunter un chemin bis, à essayer de se débrouiller avec des plans B, de faire soi-même, de combattre l’obsolescence programmé et de rechercher une plus grande autonomie du coup par extension bien sûr que l’on croit au mouvement DIY/DIWO et cela se traduit par une hausse de fréquentation des fablab.

Qu'avez vous retenu du Fab Lab festival ?

La richesse des projets et des membres qui les portaient! Nous sommes une association relativement jeune, nous avons fait un peu notre chemin de notre côté sans vraiment entrer en connexion avec d’autres fablabs de France (excepté avec nos voisins du Grand Est).

Cette venue à Toulouse nous a permis de nous rapprocher du réseau. La grande force de ces rencontres sera, nous le souhaitons, la construction d’une Fédération Nationale des Fab Labs! Ce réseau structuré permettra aux fablabs d’affirmer leur identité et valeurs communes, de servir d’appui aux nouvelles structures, de peser pour obtenir des outils et moyens de production commun. Ce sera l’occasion de rédiger une charte propre, d’y injecter les valeurs communes, de mieux communiquer entre fablab, de faire un retur d’expériences, des techniques et même pourquoi pas de partager des unités de fabrication utilisable sur tout le territoire

Source :
Partager

A propos de l'auteur

Passionné de sciences et de nouvelles technologies je rédige des articles pour faire partager mon Intérêt pour des domaines tels que #impression 3D , #robotique mais aussi toutes les #innovations qui apparaissent dans le sillage du mouvement #Maker et de la révolution du #DIY.

Laisser un avis