Une imprimante braille low cost à base de légos

0

Shubham Banerjee un jeune inventeur de 12 ans a inventé une imprimante braille low-cost à base de légos

Présentation

Tout le monde connait les légo, ces jouets ludiques qui ont bercé l’enfance de tant de gens.
Cependant la communauté maker nous montre tous les jours sur internet qu’ils peuvent être beaucoup plus que de simple jouets.
En effet,on ne compte plus les projet de robot, drones ou imprimentes 3D utilisant des légos.

Shubham Banerjee quant à lui a décidé de se servir du potentiel des petites briques colorées pour aider les personnes aveugles dans le monde.

une imprimante braille low cost à base de légos - Photo du créateur

L'idée

C’est à force d’efforts et d’une bonne dose d’ingéniosité qu’il a pu créer un outil permettant à ces personnes de lire pour un prix modique.
Son invention « Braigo » se présente sous la forme d’une machine à imprimer le braille, en effet le jeune homme est parti du constat que les modèles actuels coûtent aux alentour de 2000$, un prix prohibitif pour de
nombreuses personnes.
Afin de rendre cette technologie abordable, il a décidé de se baser sur le kit lego « Mindstorms EV3 robotics kit. »

Il a donc utilisé ce kit vendu aux alentour de 350$ ainsi que quelques fournitures annexes pour créer une première version basée sur un modèle existant qu’il a ensuite amélioré.
La version finale dispose d’un clavier intégré ou l’utilisateur saisir du texte qui sera imprimé.
Le prototype était assez lent à fonctionner, mais assez prometteur pour remporter plusieurs prix.

Évolution du projet

une imprimante braille low cost à base de légos - Logo Braigo Labs

Ce succès a encouragé Banerjee à créer sa propre entreprise « Braigo Labs » avec comme objectif d’améliorer son prototype.
Grâce au soutien de sa famille qui a fourni 35000$ il a pu améliorer son concept en se basant sur une imprimante de bureau et une puce intel. Ainsi cette nouvelle version améliorée traduit les documents textes classiques en documents en braille avant de les imprimer.

Ce projet a séduit l’entreprise américaine Intel qui a investi pour une somme non divulgué (estimée à quelques centaines de milliers de dollars) afin de permettre à Banerjee d’embaucher des ingénieurs afin d’améliorer le projet.

Une période de test est prévue cet été afin de mettre le produit sur le marché en fin d’année.

Partager

A propos de l'auteur

Passionné de sciences et de nouvelles technologies je rédige des articles pour faire partager mon Intérêt pour des domaines tels que #impression 3D , #robotique mais aussi toutes les #innovations qui apparaissent dans le sillage du mouvement #Maker et de la révolution du #DIY.

Laisser un avis