La première caméra numérique au monde sans batteries

1

Des chercheurs américains de  l’université Columbia (États-Unis)
ont développé une caméra « autonome ».

concept

La caméra vidéo qu’a conçue l’ équipe de Shree K. Nayar du département d’informatique de l’université de Columbia est une innovation spectaculaire.

Elle tire l’énergie nécessaire à son fonctionnement grâce son capteur d’images.
Un appareil photo numérique classique analyse la lumière perçue par son capteur pour créer une image et à besoins de l’énergie de sa batterie.
Ce prototype utilise directement la lumière perçue pour fonctionner.

En effet fabriqués à partir de matériaux semi-conducteurs, les panneaux solaires et les capteurs photos ont tous deux comme fonction de convertir l’énergie lumineuse en énergie électrique. L’équipe de l’université de Colombia a donc eu l’idée (lumineuse si je peux me permettre le jeu de mot) de partir de ce point commun pour unifier ces deux fonctionnalité.

illustration de la caméra numérique alimenté par son capteur photo

fonctionnement

Dans une caméra le capteur est composé de photodiodes, chacune correspondant à un pixel. Ces photodiodes produisent un courant lorsqu’il est percuté par de la lumière.
On peut donc mesure l’intensité de la lumière, car celle-ci est proportionelle à l’intensité du courant produit.

C’est le même système de photodiode qui produit du courant lorsque qu’un panneau solaire produit de l’énergie électrique.

Caractéristiques

Le capteur compte actuellement 1200 pixels (40×30) contre plusieurs millions pour les appareils commerciaux. De plus il n’enregistre qu’une seule image par seconde contre 50.
Cependant cette prouesse technologique est très utile dans des domaines tels que l’internet des objets ou l’alimentation des capteurs est un problème réel.

De plus avec les avancés en miniaturisation et dans les matériaux semi conducteurs permettront l’amélioration des performances.

Fabriqué avec des composants de récupération

Pour réaliser ce projet les chercheurs n’ont utilisé que des éléments de capteurs disponibles dans le commerce (l’équipe souligne d’ailleurs que des capteurs plus onéreux aurait amélioré la qualité de l’image) et la structure a été réalisée grâce à l’impression 3D.

Partager

A propos de l'auteur

Passionné de sciences et de nouvelles technologies je rédige des articles pour faire partager mon Intérêt pour des domaines tels que #impression 3D , #robotique mais aussi toutes les #innovations qui apparaissent dans le sillage du mouvement #Maker et de la révolution du #DIY.