Growduce, imprimez vos objets 3D grâce à des déchets organiques

0

Le projet dont je vais vous parler aujourd’hui est né d’une collaboration entre un biologiste et un designer. Ensemble, ils ont créés un nouveau procédé d’impression 3D permettant aux particuliers de produire leurs filaments à partir de déchets organiques.

Présentation de Growduce

Ses créateurs, tous deux salariés de la société Enzyme & Co, présentent leur produit, Growduce, comme un hybride entre le bio-réacteur et l’imprimante 3D.

Son fonctionnement est simple : Leur machine héberge une colonie de bactéries et de levures comme compost.

Ils utilisent ensuite la cellulose, poussant au-dessus du compost, comme filament pour imprimer des objets en 3D.

La cellulose souple est ainsi modelée et façonnée dans la forme souhaitée, ce qui permet de produire des objets durables et sans déchet superflu.

Growduce - Image de présentation

« Les couches d’emballages en plastique, les coûts de transport immenses, les divers produits chimiques et matériaux qui entrent dans la création de produits ordinaires, le transport des produits du producteur au fournisseur et enfin à votre domicile, l’énergie consommée par les machines de production, la production de déchets et les processus d’élimination, tout cela fait grimper les prix des produits et augmente aussi le coût pour l’environnement » – Aakriti Jain et Guillian Graves, créateurs de Growduce

 

Le projet est toujours en early-stage et il reste aux fondateurs la lourde tâche de passer les tests de viabilité sur une utilisation régulière.

A l’heure actuelle, les premiers tests sont concluants et ouvrent un nouveau champ des possibles. La future start-up espère ainsi produire dans un futur proche des objets comme des pansements en cellulose aux propriétés cicatrisantes, des masques de beauté, des gants ou objets en textile, voire même de nouveaux aliments.

Partager

A propos de l'auteur

Passionné de nouvelles technologies et détenteur d'un Master en ingénierie logiciel, je blog sur tout ce qui touche à la culture #Maker, des #FabLabs aux #kits de prototypage. Mais également sur tous les produits et outils dédiés à la démocratisation du #DIY technologique.

Laisser un avis